Potentiels

Les réfugiés et les personnes admises à titre provisoire sont généralement des personnes jeunes. Il s’agit souvent d’enfants et d’adolescents, leur potentiel en tant que main-d’œuvre est colossal.

Près de 40 % des réfugiés et personnes admises à titre provisoire résidant actuellement en Suisse ont moins de dix-sept ans. 5 % sont âgés de 18 à 39 ans. Des enquêtes et sondages indiquent qu’un cinquième des personnes de plus de 18 ans sont titulaires d’un diplôme d’une école supérieure ou d’une haute école universitaire, et environ la moitié possèdent déjà une expérience professionnelle de plusieurs années. En 2014 et 2015, 7000 personnes en âge de travailler en Suisse ont reçu le statut de réfugiés reconnus ou ont été admises provisoirement.

Ces potentiels doivent être exploités en encourageant de manière adaptée les personnes qui se sont réfugiées en Suisse, et qui très probablement y resteront. Or leur intégration demande du temps et des moyens financiers : les réfugiés et les personnes admises à titre provisoire arrivent souvent sur le territoire sans ressources, et sont fortement dépendants de l’aide sociale au début de leur séjour. Les études montrent cependant que leur taux d’activité augmente au fur et à mesure que leur séjour en Suisse se prolonge. Ainsi, dix ans après leur arrivée, plus de 50 % des réfugiés et personnes admises à titre provisoire exercent une activité professionnelle. Les chiffres de l’OCDE montrent cependant que le potentiel est loin d’être épuisé, et que le taux d’activité pourrait atteindre 70 %, voire plus.