Programme spécial visant à augmenter le nombre des diplômes dans le secteur de la médecine humaine

Qualification Santé humaine et action sociale CH
Deux chirurgiens en pleine intervention au bloc opératoire
Technique opératoire

La garantie de la couverture sanitaire dépend aujourd’hui dans une large mesure du recrutement de médecins étrangers. Le programme spécial prévu dans le cadre du message FRI 2017 à 2020 du Conseil fédéral visant à augmenter le nombre des diplômes dans le secteur de la médecine humaine, doit permettre à la Suisse de s’affranchir davantage de la main-d’œuvre étrangère.

Le taux de médecins au bénéfice d’un diplôme étranger et pratiquant en Suisse se monte à plus de 30 %. Ce taux ne cesse d’augmenter. Ces dernières années le consensus visant à former à l’avenir en Suisse davantage de médecins, s’est établi tant sur le plan politique que social. La formation en médecine humaine relève de la responsabilité des universités cantonales financées à titre subsidiaire par la Confédération. Toutefois, les universités ont déjà augmenté de manière substantielle leurs capacités de formation entre les années 2005 et 2014.

Afin d’accélérer encore davantage le nombre de diplômes dans le secteur de la médecine humaine, la Confédération soutiendra financièrement les universités durant les années 2017 à 2020 en leur allouant un soutien financier d’un montant de 100 millions de francs en faveur d’un programme spécial. L’objectif visé consiste à augmenter le nombre annuel de masters de quelque 850 en 2014 à 1300 diplômes par année à l'horizon 2025, comme le recommande le Conseil fédéral. Cette enveloppe budgétaire représente une mesure importante permettant d’augmenter le solde du corps médical formé en Suisse.

Les besoins constatés ne peuvent toutefois pas être couverts uniquement par l’augmentation du nombre de diplômes en médecine humaine. En effet, comme le démontre un rapport conjoint du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) et du Département fédéral de l’intérieur (DFI), il convient d’analyser les besoins de personnel qualifié également dans le contexte des questions de politique de santé et des défis en la matière.

Documents

Panorama de la formation universitaire et postgrade des médecins dans le système de santé (PDF, 3MB)

Porteur du projet

Conférence universitaire suisse (CUS)

La CUS est l’organe politique commun de la Confédération et des cantons dans le domaine des hautes écoles. Mise sur pied depuis le 1er janvier 2015, elle s’occupe de la coordination politique dans le domaine des hautes écoles.

Conférence universitaire suisse (CUS)
Einsteinstrasse 2
3003 Berne

Informations complémentaires

Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation SEFRI
Raphael Karpf
058 462 29 78
raphael.karpf@sbfi.admin.ch