Reconnaissance de la formation militaire au commandement par les hautes écoles

Qualification Intersectoriel CH
L'équipe de négociation sous la direction du président de la fondation Wilhelm Schnyder et le divisionnaire Philipe Rebord, commandant de la FSCA
Coopération avec la FSCA - Unidistance officiellement engagée (Brigue, 23.02.2016)

Une partie décisive du personnel est constituée par les professionnels chargés du management. La formation au commandement que les officiers de milice de l'armée reçoivent est diversifiée. Une des valeurs ajoutées pour l'activité civile et professionnelle est constituée par la méthodologie et par l'exercice pratique du commandement. Les expériences militaires antérieures devraient influencer positivement ou faciliter les études ou les formations continues dispensées par les hautes écoles, au moyen des crédits.

Objectifs

  • L'armée est reliée dans tout le pays au milieu éducatif suisse.
  • L'armée devient un partenaire reconnu dans les hautes écoles en Suisse.
  • Un accord est conclu avec les hautes écoles pour créditer la formation militaire au commandement.
  • Une mode uniforme est établi pour l'octroi des crédits.
  • La valeur ajoutée de la formation militaire au commandement est consolidée par une communication partenaire en ce qui concerne la reconnaissance.
  • Le partenariat se développe, garanti par une évaluation continue.

Public cible / Bénéficiaires

D'un côté les cadres de milice au bénéfice d'une formation militaire, de l'autre, leur employeur civil.

Etapes

Fin 2016:

  • Extension de la reconnaissance aux sept hautes écoles.
  • Evaluation de la reconnaissance par toutes les universités.
  • Renforcement ciblé du réseau et de la communication.

Fin 2017:

  • Proposition généralisée de la reconnaissance à toutes les universités.
  • Evolution du projet au sein des filières au moyen des services de coordination correspondants.
  • Estimation du développement à l'horizon 2020.

Succès obtenus / développements patents

Les sept hautes écoles spécialisées (filière économie) ont conclu une reconnaissance avec la FSCA, que ce soit par l'allocation spécifique de crédits ECTS ou la validation des acquis de l'expérience. Outre pendant la formation continue (majoritairement), des crédits peuvent être de plus en plus obtenus pendant les études de base. Les universités (en particulier les filières d'économie) sont de plus en plus disposées à octroyer une reconnaissance. En plus de l'Université de Saint-Gall (2012), Lucerne et Neuchâtel décernent maintenant des crédits. Bâle, Zurich et Unidistance (Brig) suivront bientôt. Certaines hautes écoles pédagogiques ont embarqué en ce qui concerne la formation continue: obtention du CAS dans la filière du management de l'éducation (Nord-Ouest), ou dans celle de la gestion d'institutions de formation (Lucerne).

Problèmes particuliers / défis à venir

Cinq domaines problématiques méritent une attention particulière:

  • Le fédéralisme en matière d'éducation contrecarre une solution centralisée, coordonnée et prompte.
  • Les universités sont en grande partie dans un processus de développement dynamique, absorbant leur capacité.
  • Le sujet, introduit par le recteur de l'Uni St-Galles lui-même, doit être débattu au deuxième semestre 2016, lors de la conférence des recteurs des hautes écoles, conjointement à d'autres sujets concernant l'armée.
  • La FSCA ne peut elle-même attribuer aucuns points ECTS lors des stages pour les cadres de milice.
  • L'octroi de crédits lors des études de base dans les premières années n'est possible que de manière limitée.
  • La communication au profit de l'armée régresse dans les hautes écoles.

Organisation

Selon le règlement interne de la défense, la FSCA constitue le lien entre l'armée et le milieu de l'éducation (hautes écoles). Elle met sur pied un projet combinant quelques ressources. Une coordination interne étroite est nécessaire avec l'échelon du chef de l'armée, ainsi qu'avec le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation.

Communication / Mesures

Le site web de la FSCA assure que les informations en matière de crédits soient actualisées. Par ailleurs, des articles seront publiés à intervalles réguliers dans des revues militaires telles que l'ASMZ.

A l'occasion des grandes apparitions de l'armée traitant du sujet de la formation, l'information concernant la reconnaissance sera diffusée.

Documents

Flyer Reconnaissance 2015 (PDF, 3MB)

Article de la Revue militaire suisse 2015 (PDF, 12MB)

Porteur du projet

Commandement de la Formation supérieure des cadres de l'armée

La Formation supérieure des cadres (FSCA) est le fournisseur principal reconnu chargé de l’instruction au commandement et de l’instruction d’état-major des cadres de la milice à partir de l’échelon de l’unité ainsi que de l’instruction des officiers de carrière (of carr) et des sous-officiers de carrière (sof carr) de l’armée.

Commandement de la Formation supérieure des cadres de l'armée
Murmattweg 6
6000 Lucerne

Informations complémentaires

Commandement FSCA, Etat-major, Chef Pilotage de l’instruction / chef du service de la doctrine
Michael Arnold, Chef du projet "Reconnaissance"
041 469 47 11
michael.arnold@vtg.admin.ch