Soutien de projets

Afin de lutter contre la pénurie de personnel qualifié, des projets ciblés feront l’objet d’un soutien financier jusqu’à fin 2018 dans le cadre de l’Initiative visant à combattre la pénurie de personnel qualifié (FKI) du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche DEFR. Par ailleurs, les aides financières selon la loi sur l’égalité ont été redéfinies au profit de la FKI.

Les champs d’action regroupent de nombreuses possibilités permettant la mise en œuvre de projets destinés à mieux mobiliser la main-d’œuvre qualifiée nationale. La promotion de projets concerne tous les champs d’action. Au vu des moyens disponibles, le nombre de projets doit être limité par le biais d’une procédure de sélection. Les fonds s’élèvent à 400 000 francs par. Ils proviennent du budget alloué à la FKI et seront disponibles jusqu’en 2018.


Aides financières selon la loi sur l’égalité

Les aides financières selon la loi sur l’égalité visent à promouvoir l’égalité effective entre femmes et hommes au travail. La Confédération a à sa disposition quatre millions de francs chaque année pour faire avancer l’égalité entre hommes et femmes dans la vie professionnelle. A partir du 1er janvier 2017, l’octroi d’aides financières sera encore plus orienté sur les objectifs de l’initiative de la Confédération visant à combattre la pénurie de personnel qualifié.

Les fonds seront attribués en priorité aux programmes et aux projets qui développent des services et des produits visant à
encourager la conciliation entre vie familiale et professionnelle et la concrétisation de l’égalité de salaire dans les entreprises. L’accent sera aussi mis sur l’octroi de subventions à des projets qui prévoient une participation équivalente entre hommes et femmes dans des métiers et des branches souffrant d’une pénurie de main d’œuvre qualifiée.

Le soutien sera apporté prioritairement aux projets qui ont un impact structurel et œuvrent à un changement des conditions-cadres dans le monde du travail, comme l’introduction de modèles d’horaire de travail plus flexibles ou l’examen et l’adaptation de systèmes de salaire dans les entreprises.

Les organisations privées et publiques à but non lucratif intéressées (associations professionnelles, organisations d'employeurs et syndicats, instituts de formation professionnelle, organisations féminines et masculines, etc.) peuvent déposer une requête chaque année jusqu’au 31 janvier et jusqu’au 31 août. Les directives et les formulaires de requête sont disponibles sur le site Internet du Bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes (BFEG), qui est chargé de l'octroi des aides.