Contexte

L’offre de main-d’œuvre qualifiée dépend de plusieurs facteurs. Les tendances indiquent que la pénurie en personnel qualifié s’accentuera au cours des prochaines années si rien n’est entrepris.

Evolution démographique

Afin de mieux comprendre l’évolution démographique actuelle, il est important de prendre en compte la manière dont la population a évolué par le passé. La reprise économique de l’après-guerre s’est traduite dans un premier temps par des taux de natalité incroyablement élevés. La technologie a rapidement progressé dans de nombreux domaines (médical, pharmaceutique, etc.) et la formation a connu une importance croissante. La possibilité offerte par la planification familiale associée à ces tendances a conduit à une baisse des naissances et à une augmentation significative de l’espérance de vie. A cela s’ajoute le fait que la génération issue du baby-boom arrive aujourd’hui à l’âge de la retraite. Le vieillissement de la population suisse engendrera une baisse de la main-d’œuvre indigène dans un futur proche.

Une croissance des emplois à fort coefficient de formation

Les tendances observées sur les marchés du travail des pays développés, notamment la tertiarisation de l’économie ou encore la numérisation, ont conditionné de manière forte et durable l’évolution de l’emploi en Suisse au cours des vingt dernières années. Ces tendances continueront à transformer le marché du travail, et le niveau de formation requis ne cessera d’augmenter. Ainsi, le besoin de l’économie suisse en personnel qualifié ne faiblira pas dans les années à venir. Afin de pouvoir suivre cette évolution, des mesures du marché du travail et des mesures de formation ont été définies avec pour objectif de relever le niveau de formation des travailleurs, mais aussi de permettre à ces derniers de se requalifier. Ces mesures sont également destinées à conserver et à favoriser la flexibilité du marché suisse du travail.

Immigration de la main-d’œuvre qualifiée étrangère

L’immigration est un facteur clé de la croissance en Suisse. Au cours des vingt dernières années, les besoins de l’économie ont fortement influencé cette immigration. L’économie suisse, florissante et diversifiée, l’attractivité du pays, et la flexibilité du marché du travail, attirent les entreprises et personnes du monde entier. L’importance de l’immigration dépend fortement de la situation économique du pays : dans les périodes de croissance, par exemple entre la mise en place de la libre circulation des personnes avec l’UE (2002) et les débuts de la crise financière (2008), les entreprises font davantage appel à la main-d’œuvre qualifiée étrangère. Si en revanche l’économie stagne, comme cela a été le cas au début des années 90, l’immigration diminue en raison d’une baisse de la demande.

La flexibilité du marché suisse du travail s’est fortement accrue sous l’effet de la mise en place de la libre circulation des personnes. Les entreprises ont ainsi pu faire appel plus facilement à des personnes étrangères lorsque la main-d’œuvre indigène n’était pas suffisante. Et le produit intérieur brut a augmenté de 2,2% par an ces dix dernières années.

Mais cette augmentation durable de l’immigration a également abouti à l’initiative populaire « Contre l’immigration de masse », adoptée par le peuple suisse avec une faible majorité. La Confédération, les cantons et les partenaires sociaux ont donc décidé dans le cadre de la mise en œuvre de l’art. 121a de la Constitution de prendre des mesures afin de réduire la dépendance de la Suisse vis-à-vis de la main-d’œuvre étrangère.